avis-de-deces-de-carl-grenier
bandeau UL
Hautes études internationales

Mercredi 3 octobre 2018

Avis de décès de Carl Grenier

C’est avec tristesse que nous vous informons du décès, le 25 septembre, de notre collègue Carl Grenier. Monsieur Grenier a collaboré avec les HEI pendant de longues années, particulièrement avec le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI), à divers titres : conférencier, panéliste ou conseiller en matière de commerce international.

Comme en témoigne sa famille : « Nous serons nombreux et nombreuses à nous rappeler les qualités de Carl. Son intelligence, son sens de l’humour, sa curiosité toujours en éveil et sa capacité à nous faire profiter de ses lectures si variées, lui ont valu l’attention de tous ceux et celles qu’il a croisés au cours d’une vie bien remplie. On se souviendra aussi de Carl Grenier comme un de ceux qui ont marqué l’importance pour le gouvernement québécois de prendre toute sa place dans les négociations commerciales internationales. Que ce soit à Genève, à Washington, à Bruxelles ou à Ottawa, il a été un négociateur passionné pour servir les intérêts du Québec. »

Carl Grenier était professeur associé au Département de science politique de l'Université Laval depuis 2002. Il était membre externe de l'Observatoire des États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand à l'UQAM depuis 2003. Après des études de mathématiques et de géographie à l'Université Laval entrecoupées de cinq années d'enseignement, Carl Grenier entre au ministère fédéral des Affaires extérieures en 1976. De 1976 à 1981, il est agent du service extérieur au ministère canadien des Affaires extérieures et occupe successivement les postes d'agent de pupitre, à Ottawa, pour la péninsule arabique à la direction du Moyen-Orient, membre de la délégation canadienne pour les négocia­tions commerciales multilatérales du GATT (Tokyo Round) à Genève, et adjoint spécial du sous-secrétaire d'État aux Affaires extérieures. De 1981 à 1990, il occupe divers postes élevés dans les ministères québécois chargés du commerce extérieur. Il continue par la suite à œuvrer dans ce domaine d'expertise en occupant successivement le poste de sous-ministre adjoint au ministère des Affaires internationales du Québec (1990-1993), au ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (1994), au ministère des Affaires internationales, de l'Immigration et des Communautés culturelles (1995-1996) et, finalement, au ministère de l'Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie du Québec (1996-1999).

 

Avis de décès

 

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP). Tous droits réservés. © 2016 Université Laval
Panneau d'administration